Artistes 2017-02-16T15:22:29+00:00

Né le 23 janvier 1957, Blade (alias Steven David Ogburn) a commencé à écrire sur les trains de New York en 1972, il a peint son premier train dans le Bronx à tout juste 15 ans – il est ensuite devenu l’un des artistes de rue les plus prolifiques de sa génération en créant plus de cinq mille pièces dans toute la Big Apple entre 1972 et 1984.

Surnommé «Le Roi des Rois», il a fondé le TC5 (Crazy five), l’un des groupes les plus célèbres de l’histoire du graffiti, qui a œuvré sur les lignes de métro 2 et 5 allant du Bronx de New York à Brooklyn. En termes de styles, il a créé les lettres 3D superposées en 1975 et les Lettres Blockbuster en 1977. Si vous trouvez le livre Subway Art (Henry Chalfant & Martha Cooper), ses meilleures œuvres sont dedans, documentées à jamais !

En 1980, BLADE a fait quelques-uns de ses meilleurs wagons complets, ils étaient autant des concepts que des personnages. Son wagon aux lettres marchantes (l’un des trains les plus emblématiques jamais peints) avait des nuages joliment rendus en arrière-plan quand on les voyait de la rue, les nuages peints se confondaient alors avec les vrais, ses lettres semblaient marcher dans l’air.

Il a ensuite eu son premier spectacle en Europe en 1981 où il a commencé à travailler dans d’autres médias, y compris la peinture au pistolet, les marqueurs et l’acrylique sur toile, produisant des œuvres adaptées aux expositions intérieures qui lui ont valu une reconnaissance mondiale. BLADE produit aussi beaucoup de travaux Abstraits, et il a été le premier artiste vivant à gracier la couverture de Sotheby’s à Amsterdam depuis Andy Warhol.

BLADE a voyagé dans le monde entier et a été dans les meilleurs musées (Whitney à New York, Musée de Groningue à Amsterdam, au Musée de Boijmans à Rotterdam, MOCA à LA).

Livres par BLADE;

King of Kings Book par Henk Pijnenburg 2009 (disponible ici)

Blade: King of Graffiti Book par Roger Gastman 2014

Voir la Collection de Blade

Smog One est l’un des meilleurs graffeurs de Floride et peint depuis la fin des années 80. Bien connu sur la scène de Miami pour son impressionnant style 3D et son réalisme, en plus d’un pigeon qu’il inclut parfois dans son travail (il dit que c’est un morceau de l’Europe qu’il emporte avec lui !) et aussi ses pièces de B-Boy, sa dernière création.

Smog One est né à Paris, en France (avec sa famille de Fano en Italie), et y a été élevé jusqu’à l’âge de 13 ans. Lui et sa famille ont ensuite déménagé en Floride aux États-Unis.

Ses premiers amis étaient des b-boys, il a donc appris le break dance et a été introduit au graffiti; il était attiré par le style et en est tombé amoureux. Il a fait sa première pièce en 1989, puis a rejoint l’équipe FS AND BSK à Miami au début des années 90. Il a ensuite rejoint la légendaire équipe de New York les XMEN en 2012.

Smog-One est toujours à la recherche du prochain niveau de graffiti à venir et la première pièce en 3-D qu’il a vu par Erni aux débuts des années 90 l’a inspiré à essayer.

Son inspiration vient aussi d’un mélange d’artistes, de Michel-Ange à M.C. Escher, de Mode 2 à quelques-uns des meilleurs graffeurs d’aujourd’hui.

Voir la Collection de Smog One

PART ONE est entré dans le mouvement du graffiti de métro en 1974 juste après que les fondations de piercing aient été posées. Il a commencé à faire les styles en bulle et mécanique de l’époque et en 1975-76 il a vraiment sorti le sien. De 1977 à 1980, peu de graffeurs pouvaient rivaliser avec Part One et ses partenaires de «TDS» et il était l’un des artistes les plus accomplis dans les métros new-yorkais; en 1985 il a fait un bref hiatus avec la peinture seulement pour revenir en 1990 comme une figure majeure dans la réémergence de pièces au style sauvage sur les fresques de Harlem.

Son art a été présenté dans le film aujourd’hui classique Style Wars ainsi que dans le livre acclamé par la critique Hip Hop Files de Martha Cooper, et plus récemment les livres Burning New York, New York City Black Book Masters et Graffiti Planet. Sa biographie, Part One – The Death Squad chronique son art sur plus de 30 ans.

PART est actif aujourd’hui en peignant à la fois sur toile et sur les murs du monde entier et est vraiment un géant parmi les géants, il a œuvré avec les meilleurs graffeurs de cette génération dont:

CES, Bates, Ewok One, Muse, How et Nosm! 

Voir la Collection de Part One

Julius Cavero a été élevé dans le Bronx par des immigrants latinos de première génération et a commencé à taguer au début des années 70 sous le nom KING 13.

Quand il avait 16 ans, T-KID a été grièvement blessé par trois coups de feu dans un règlement de compte de gangs et a presque fini mort; il a survécu après des semaines dans un hôpital où il a dessiné sans s’arrêter, et c’est là qu’il a choisi de devenir T-Kid 170 – Il a peint avec Tracy168 mais son véritable mentor était Padre Dos.

Il s’est consacré à transformer les wagons de métro en œuvres d’art roulantes qui ont éclairé les tunnels les plus sombres du métro de New York City. T-Kid était renommé pour son style de lettre et l’utilisation des couleurs. Plus tard, il est devenu le président de TNB (The Nasty Boyz) et ex-président de TVS (The Vamp Squad), l’une des équipes les plus notoires de graffiti de New York et en 1979 il était une présence constante sur Broadway (Ligne IRT 1). Il s’est ensuite étendu pour imposer sa marque sur les lignes de métro IRT 1, 2, 3, 4, 5 et 6.

Au début des années 1980, ses trains étaient ceux à surveiller et ont été photographiés par le photographe Henry Chalfant et inclus dans le livre, «Subway Art».

Il a également été l’un des premiers artistes de Graffiti à commencer à peindre le Graffiti sur toile lorsqu’il a été invité pour faire partie du projet de Sam Esses en 1980, quelques-uns des autres artistes ayant pris part au projet étaient Futura2000, Zephyr, Haze, Bilrock pour n’en nommer que quelques-uns.

En 1982, T.Kid quitte le métro et peint des graffitis illégalement pour pouvoir exposer son art dans les galeries de tout NYC. Sa première exposition a été dans la galerie 1199. C’était la galerie des travailleurs et toutes ses œuvres furent vendues. Plus tard, il a exposé dans la galerie Fashion Moda, la galerie Fun, Ok Harris, P.S1, Sidney Janice Gallery et d’innombrables petites galeries dans la région de SoHo à Manhattan. Finalement, T.Kid s’est rendu en Europe pour peindre sa première fresque murale pour les cassettes T.D.K sur un panneau d’affichage à Vauxhall, au cœur de Londres en Angleterre. Plus tard, il exposa dans des galeries à Berlin en Allemagne, Paris en France, Stockholm en Suède, Madrid en Espagne, Johannesburg en Afrique du Sud et d’innombrables autres pays.

T-Kid est toujours actif et son travail peut être vu dans le Bronx mais aussi dans le monde entier. Il est également membre de l’équipe MAC de Paris.

Il a aussi un livre intitulé «The Terrible Nasty T-Kid 170», qui relate la vie de l’artiste de l’enfance à aujourd’hui et présente des photos de son travail par le photographe de graffiti Henry Chalfant. Il est également apparu dans le documentaire sur le Graffiti «Bomb It» – réalisé par Jon Reiss et plus récemment une biographie filmée sur sa vie de graffeur réalisé par Carly Starr Brullo Niles appelé «The Nasty Terrible T-KID 170».

Voir la Collection de T-KID 170

BG183 est né et a grandi dans le South Bronx. Il est l’un des membres fondateurs du légendaire Tats Cru – Les Rois des Fresques. Il définit son style comme l’Art des Lettres. Il peint des graffitis depuis 37 ans et expose des œuvres d’art à travers le monde.

Il est devenu mondialement célèbre pour ses nombreux styles de lettres, ses personnages détaillés et ses arrière-plans complexes. BG183 est l’un des artistes de graffiti les plus dynamiques et innovateurs de notre temps.

Son travail a été exposé dans des musées et des galeries à travers les États-Unis et à l’étranger, y compris le Smithsonian Museum, Bronx Museum, BOX Gallery Guangzhou en Chine, Casa de Cultura au Mexique, Hip Hop Paris 2015, Jardin Orange en Chine, Le Jardin Rouge au Maroc.

BG183 continue de développer son style de lettres, à créer des œuvres d’art colorées, à peindre des peintures murales dynamiques, à exposer son travail localement ici à New York et dans le monde entier.

Voir la Collection de BG183

NIC ONE est né dans le South Bronx, où il se serait fixé dans le mouvement de Graffiti de Métro de New York City. Il a ensuite commencé sa carrière de Tagueur à la fin des années 70. Il a passé les années 80 à mettre son nom sur les métros et tout autour du Bronx. Au milieu des années 80, NIC ONE à dévier vers la photographie du Mouvement de Graffiti de Métro et à la photographie de la scène de rue du Graffiti à travers la ville de New York. Il a fondé son équipe Aerosol Kings en 1988 et il est alors également devenu assistant de production pour Videograf Productions, le tout premier magazine vidéo de graffiti à faire briller la scène Graffiti de New York et LA.

NIC ONE a été présenté dans des événements de la Galeries et Musées de New York à LA et Paris, ainsi que dans des œuvres en relation avec la Télévision et le Cinéma. Son travail peut être vu dans divers livres de Graffiti aussi bien que sa propre Photographie. Ses livres réputés sont: THE GRAFFITI HALL OF FAME, NEW YORK CITY BLACK BOOK MASTERS, AEROSOL KINGDOM, GRAFFITI NEW YORK, BROKEN WINDOWS et BURNING NEW YORK. Son œuvre est apparue dans le magazine de mode Glamour et dans une publicité de Calvin Klein pour la section Design de Maison du New York Times.

Nic One a été honoré pour ses contributions au mouvement Graffiti sur VH1 Hip Hop Honors et son œuvre a été présentée dans le jeu vidéo de Graffiti «GETTING UP». Il a également été présenté dans le documentaire international sur le Graffiti «BOMB IT!» Et le film «BOMB THE SYSTEM». Il a été Co-Directeur Artistique/Photographe et Manager à 5Pointz à Long Island City dans le Queens à NY (2002-2006). Il a été coupé du conseil d’administration et a promu et développé les évènements Graffiti des Old Timers Day. Aujourd’hui, NIC ONE peint activement des murs, des Toiles et des Illustrations de Graffitis sans s’arrêter.

Voir la Collection de Nic One